Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Antoine DELOUHANS

Extraits

Bonjour à tous,

J'ai répondu cette semaine à deux appels à textes, pour Reality Inc et Nutty Sheep. Voilà les deux extraits de ces deux Nouvelle inédites. Elles s'intègrent dans mon Univers, la première étant une partie des Chroniques de la fin d'un monde, et l'autre des Annales du Monde Oublié.

Bonne lecture et bonne fin de semaine :)

 

 

Extrait 1 : L'île aux vents, pour Reality Inc

 

"La sensation de l’eau caressant le corps était inégalable. Ils restèrent un moment à se laisser bercer par la mer.

 

C’est alors qu’une clarté soudaine déchira le ciel. Surpris par une telle luminosité, les trois amis se tournèrent vite en direction de son origine. A l’horizon, un trait de lumière barrait le ciel et plongeait vers l’étendue salée. Trop gros pour être une étoile filante, beaucoup trop gros… La trajectoire du trait de lumière arriva inexorablement jusqu’au point de chute, loin devant eux. Puis, la nuit repris ses droits. Un moment de calme suivit la disparition de cette étoile tombante. On entendait presque les cœurs des trois amis battre, leurs souffles suspendus face à l’inconnu. Ils s’étaient rapprochés comme un réflexe de protection. Lorsque Raphaël sentis la peau d’Eléanore contre la sienne et la main de Solenne se glisser dans la sienne, il se ressaisit et sortit de sa rêverie.

« On devrait peut-être rentrer ».

Les filles acquiescèrent.

Alors qu’ils commençaient à sortir, un brouhaha strident s’éleva. Lointain d’abord, puis de plus en plus intense, ce son inquiétant les fit se retourner de nouveau vers l’océan. Une nuée d’oiseaux arrivait à toute allure. Leur vol, d’habitude si coordonné était anarchique. Pris dans un élan de panique, ils semblaient fuir quelque prédateur invisible.

Comme si la peur était contagieuse, Raphaël, Solenne et Eléanore se regardèrent inquiets, et sans se concerter, se mirent à courir vers la maison, attrapant leurs vêtements dans leur course. Ils s’engouffrèrent à temps dans la maison et refermèrent la baie vitrée, au moment où trois oiseaux, pris de panique, s’y heurtèrent.

Ils fixèrent un moment l’extérieur, mais ne virent bientôt plus rien. La nuée d’oiseaux était passée, et le silence se faisait à nouveau. Reprenant leurs esprits, ils se mirent à rigoler nerveusement. "

 

 

 

Extrait 2 : La malédiction de Gold-Point, pour Nutty Sheep.

"Lorsque Charles Lewis évoqua sa volonté de se rendre à Gold Point, un silence pesant s’installa dans le Saloon. Le barman posa la bouteille du whisky qu’il s’apprêtait à lui servir.

- On ‘ parle pas de ça ici gamin, c’est un établissement honnête !

- Je ne comprends pas, balbutia presque Charles.

- Tu ‘ connais pas Gold Point c’est ça ? Cracha presque un vieillard assis à quelques chaises de lui, de l’autre côté du bar.

Le vieux Abraham, c’est comme ça qu’il s’appelait, était en train de se rouler une cigarette de Bull Durham d’une main, tandis que l’autre portait son verre à ses lèvres.

- C’est de l’or que tu veux ?

- Oui…

- Bah y’en a pas là-bas, y’a plus rien d’autre que la mort et du sang. Crois-moi mon gars, si j’étais toi, je me tiendrais le plus loin possible de c’merdier.

- Qu’est-ce qu’il y a ? J’ai entendu dire que l’or y coulait à flots et que tout le monde s’y précipitait.

- Ça c’était avant. Tout le monde ici connaît la malédiction de Gold Point. Mais je vais te dire, personne ne te racontera la vérité là-dessus. Moi, j’y étais. Moi, j’ai vu le monstre !

- Abraham, arrête tes conneries et va raconter ça ailleurs si tu’ veux pas que je te sorte à coup d’plomb.

- Viens mon gars, si après ce que je te raconte t’as toujours envie d’y aller, ça sera plus mon problème.

Charles suivit Abraham à l’extérieur et ils s’assirent aux pieds d’un vieil arbre qui avait réussi à pousser là, malgré l’aridité du désert du Nevada. Le vieux Ab craqua une allumette sous sa botte et commença à fumer tranquillement, avant de commencer son récit. "

 

Commenter cet article

Peter Dussoni 11/03/2017 17:19

Bonjour Antoine.
J'aime beaucoup le premier récit également. Je lirais très volontiers la suite. le deuxième, comme Tiphaine ( Nous ne nous sommes pas consultés :p ) me plait moins. le langage, peut être ? Mais le premier, très bien.
Voilà.
Bonne fin de journée.
Peter.

Antoine DELOUHANS 13/03/2017 15:21

Bonjour Peter et Tiphaine, c'est marrant, ceux qui l'ont lu dans mon entourage préfèrent celui que vous aimez moins haha. Comme quoi les goût et les couleurs sont aussi variés que nous sommes de personnes:) Je verrai bien si ils attirent l'attention de ces maisons d'édition.
Bonne journée à vous

Antoine

TiphaineLUE 09/03/2017 18:29

J'aime bien la première, mais la deuxième n'a pas vraiment retenue mon attention. C'est une question de goût ^^

Angelilie 09/03/2017 13:59

toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir

Antoine DELOUHANS 09/03/2017 14:41

Bonjour Angelilie! Et je suis heureux que vous preniez plaisir :) n'hésitez pas à me laisser vos impressions et à venir en parler